1. Généralités sur la métrologie

Afin de rester compétitif, les entreprises industrielles se doivent d’assurer et améliorer la qualité de leurs produits. Cela impose aux entreprises une maîtrise de leurs instruments de mesure.

En effet, dans tous secteurs d’activités, des mesures sont nécessaires pour maitriser les processus de fabrication et garantir la conformité des produits vendus.

Cependant, les mesures relevées ne peuvent être considérées exactes qu’à condition que les instruments de mesure utilisés fassent l’objet d’une gestion particulière. Cette gestion fait partie des activités de la fonction métrologique.

C’est pourquoi, il est primordial de mettre en place la fonction métrologique au sein de l’entreprise. Celle-ci permet de cibler les actions en fonction des besoins réels de l’entreprise, d’assurer la maîtrise des instruments à tout moment et ainsi apporter une amélioration continue de la qualité.

1.1 Le système de management de la mesure

Le schéma ci-dessous représente le système de management de la mesure décrit par les textes normatifs.

Tout comme le système de management qualité, le but est de satisfaire les exigences du client.

1.2 Les organismes

1.2.1 Bureau international des poids et mesures (BIPM)

La nécessité d’universalité et d’unification des mesures impliquait l’existence d’une organisation internationale indépendante chargée de créer un ensemble de références précises, acceptées par tout le monde et accessibles dans tous les domaines où la mesure est nécessaire. Il s’agit du Bureau International des Poids et Mesures (BIPM). Il a été créé le 20 Mai 1875 sur un accord entre plusieurs pays. Les états représentés s’engagent à utiliser et à diffuser le système métrique en vue de concourir à l’uniformité des mesures dans le monde.

Pour plus d’infos: www.bipm.org

1.2.2 Organisation internationale de la métrologie légale (OIML)

Elle a été créée en 1955, son siège est situé à Paris. Cette organisation est chargée d’harmoniser au niveau international les règlements métrologiques, les méthodes et les moyens de contrôle des instruments.

L’OIML produit des recommandations internationales qui définissent les performances à atteindre par les instruments. Les pays peuvent ensuite fonder leur propre réglementation sur ces recommandations internationales.

Les domaines concernés par ces recommandations sont :

  • Généralités sur la métrologie
  • Etalons et équipements de vérification
  • Masses et masses volumiques
  • Longueurs et vitesses
  • Mesurage des liquides
  • Mesurage des gaz
  • Pressions
  • Températures
  • Electricité
  • Acoustique et vibrations
  • Environnement
  • Mesures physico-chimiques
  • Instruments médicaux
  • Essais des matériaux
  • Préemballages

Pour plus d’info:www.oiml.org

1.3 Les différentes métrologie

1.3.1 La métrologie légale

Le nom de métrologie légale est associé aux mesures intervenant dans le cadre de la législation. Cette législation est propre à chaque pays. Dans la plupart, on parle de métrologie légale lorsque la mesure est utilisée pour des transactions commerciales.

Cette métrologie a pour missions de:

  • Assurer la fiabilité des mesures et prévenir les fraudes.
  • Permettre aux industriels de disposer d’instruments adaptés à leurs besoins
  • Soutenir la performance et la compétitivité des fabricants nationaux d’instruments de mesure.
  • Permettre, par le biais de l’OIML, les transactions commerciales vers l’international.

Exemple de familles d’instruments pouvant faire l’objet d’une métrologie légale:

  • Balances
  • analyseurs de gaz ( CO2, CO)
  • Pompes à essence

1.3.2 La métrologie scientifique

Le terme de métrologie scientifique est employé dans le cadre de la définition des unités de mesure. C’est ce qui permet d’avoir un langage universel pour l’expression de la mesure d’une grandeur.

Ces unités sont matérialisées par des références que l’on appelle « étalon primaires ». Ces références sont gardées dans des laboratoires dits primaires, tels que le LNE.

1.3.3 La métrologie industrielle

La métrologie dite industrielle est la plus utilisée actuellement, car elle correspond à une métrologie efficace et adaptée aux besoins de l’entreprise, suivant les domaines d’activités (agro alimentaire, automobile, métallurgie, électronique, chimique …)

Elle permet la gestion des instruments de mesure nécessaires à la maîtrise des processus de fabrication et par conséquent à la fiabilité des produits vendus. Cette métrologie est appliquée via la fonction métrologique de l’entreprise et est la plus fréquemment utilisée par les industriels.

1.4 La relation entre métrologie et qualité

La métrologie est un élément essentiel de la qualité. Elle est un piler au même titre que la normalisation et la certification.

Actuellement, une entreprise ne se contente plus de fabriquer le meilleur produit, elle veut maitriser le niveau de qualité du produit et ainsi pouvoir le garantir à ses clients. Et afin de répondre aux exigences des clients, les instruments de mesure doivent être maitrisés suivant les normes ISO9001 et ISO10012.

Les mesures associées au processus de fabrication permettent d’être objectif concernant la qualité d’un produit. Il est donc important que les mesures soient significatives et indiscutables. C’est pourquoi, le rattachement au étalons nationaux est primordial.

1.5 La chaîne d’étalonnage

1.6 Les principales normes sur la métrologie

Dans le domaine de la gestion intégrale de la qualité, on distingue 5 normes ISO différentes :

  • L’ISO-9000 n’est pas une norme au sens strict du terme; elle définit, en fait, un cadre général et donne les lignes directrices pour la sélection et l’utilisation des autres normes dont elle fournit une brève description ;
  • L’ISO-9001 présente un modèle d’assurance-qualité en conception, développement, production, installation et prestations associées. Cette norme est la plus poussée des norme ISO-9000 et fournit un modèle total ;
  • L’ISO-9002 régit la production, l’installation et les prestations associées ; cette certification est visée surtout par les entreprises qui ne développent pas de produits et de service à la clientèle ;
  • L’ISO-9003 offre un modèle d’assurance-qualité en contrôle et essais finals ; cette certification fournit la preuve officielle que le contrôle final et les essais finals ont été correctement effectués ;
  • L’ISO-9004 fournit aux entreprises des directives pour mettre en place un système de gestion de la qualité; cette norme correspond en fait à un manuel détaillé.

En résumé, trois normes contiennent des modèles d’application (9001, 9002 et 9003) tandis que les normes 9000 et 9004 servent plutôt de guide à l’ application des trois autres normes. Elles offrent une bonne base pour se faire une idée de la gestion intégrale de la qualité.

Voici quelques normes qui régissent, définissent, organisent et apportent des compétences dans le domaine de la métrologie industrielle :

  • ISO 9001:2008 : au chap.7.6 : Maîtrise des équipements de surveillance et de mesure et au chap.8 : Mesure, analyse et amélioration.
  • ISO 10012:2003 : Système de management de la mesure
  • NF ENV 13005 : Guide pour l’expression de l’incertitude de mesure (GUM),
  • NF EN ISO 14253-1 : Spécification géométrique des produits, règles de décision pour prouver la conformité ou la non conformité à la spécification,
  • Toute la série des normes et fascicules de documentation X07-… qui traitent de la métrologie dans l’entreprise.